Mon parcours

Diplômé du Conservatoire Supérieur d’Ostéopathie de Nanterre, j’ai réalisé mon cursus en 5 années au cours desquelles j’ai été formé à tous types de techniques : structurelles, tissulaires et myotensives. J’adapterai donc mon travail en fonction de vos besoins, de vos attentes ou de vos réticences.

 

 

Je travaille sur les sphères musculo-squelettiques, viscérales et crâniennes en usant de mes connaissances en anatomie et de techniques variées afin de redonner de la mobilité dans les zones où celle-ci se trouve diminuée.

Ce sont ces pertes de mobilité, engendrant une modification du schéma corporel, qui sont le plus souvent à l’origine de douleurs et c’est ce que l’ostéopathie cherche à solutionner.

 

À l’issu de mes études, j’ai réalisé un mémoire en collaboration avec Claire T et Antoine Vezo, traitant de la reproductibilité des tests en ostéopathie :  Etude quantitative et qualitative sur la reproductibilité des tests en ostéopathie  , ce travail nous a permis d’obtenir notre diplôme avec une mention très bien.

J’ai eu la chance de suivre l’enseignement de Mr Deora (ostéopathie pédiatrique)  ainsi que de Mr Molinari (femme enceinte) et de suivre la formation tissulaire post graduée d’Alain Andrieux.

J’ai par ailleurs effectué une semaine de formation à l’ESO de Maidstone en Angleterre auprès de grands noms de l’ostéopathie en Europe, ce qui m’a permis d’obtenir une certification.

Dès la fin de mes études j’ai gardé un pied dans la pédagogie en supervisant les cliniques des étudiant au sein de la clinique du CSO Paris.

Après avoir travaillé en collaboration avec Mr Alain Bedouet, ainsi que dans mon propre cabinet à Paris, je suis désormais installé sur le Site Economique des Lacs à Thyez en Haute-Savoie.

 

 

Je fais également partie de l’association humanitaire des Enfants de la buse qui oeuvre auprès des enfants Malgaches.

« Toucher l’autre qui vit de l’autre côté de la Terre, écouter son corps pour le comprendre sans les mots qui vont avec (dialecte local), être plongé dans une école élémentaire pendant 15 jours, vivre le quotidien rustique des enfants, de la population, côtoyer leurs sourires, plonger dans leurs grands yeux et recevoir en retour une surprise : être plus riche, d’une richesse tellement immense que l’on ne peut l’auditer. Faire partie « des Buses », c’est transmettre les valeurs humanistes de l’ostéopathie, mettre en commun ses compétences pour donner du sens au mot fraternité. » A.BEDOUET